Metrolinx a conclu un partenariat avec un promoteur privé pour la nouvelle gare GO de Mimico

Le promoteur privé Vandyk a signé une lettre d’intention pour la construction de la gare ainsi que d’un développement à utilisations mixtes

Metrolinx a signé une entente non contraignante avec un promoteur privé pour la modernisation majeure de la gare de Mimico; l’entente prévoit que l’entreprise paie la totalité des coûts de construction en échange des droits de superposition.

Lundi, lors de la réunion du Conseil de Metrolinx, Phil Verster, chef de la direction de Metrolinx, a annoncé la signature d’une lettre d’intention non contraignante avec Vandyk Group of Companies pour la construction de la gare, et ce, sans occasionner de coûts directs au public.

« Il va sans dire que la valeur des travaux de construction est supérieure à la valeur des droits de superposition », affirme Verster.

Metrolinx affirme que, dans le cadre de l’éventuelle entente, Vandyk assumerait l’ensemble des coûts de construction de la nouvelle gare, le stationnement ainsi que les voies cyclables et piétonnes à Mimico. En échange, le promoteur se verrait accorder les droits de superposition au-dessus de la gare en vue de créer un développement à utilisations mixtes. Vandyk est également propriétaire des terrains au nord de la gare GO de Mimico existante.

Verster dit que le promoteur a présenté à Metrolinx une proposition qui comportait la meilleure présentation du potentiel de développement au-dessus de la gare, ce qui permet la vente des droits de superposition.

« Il y a de l’argent à soutirer de ce projet », précise Verster. « C’est de l’argent que nous pourrons investir dans le réseau ferroviaire, toujours dans l’intérêt du public. »

Le chef de la direction de Metrolinx souligne que, dans le cadre de l’accord, l‘agence de transport conservera le contrôle des détails importants du projet, dont les délais de réalisation et les caractéristiques de la gare. Les travaux réalisés assureront la conformité de la gare aux normes actuelles de Metrolinx en matière d’accessibilité.

Le projet de Mimico ne constitue pas la première fois que Metrolinx annonce qu’elle favorise le développement de projets liés au transport. En 2017, Metrolinx, le promoteur Ivanhoé Cambridge and Hines et la Ville de Toronto ont annoncé qu’ils travaillaient ensemble pour construire une nouvelle station d’autobus GO et un complexe de bureaux derrière la gare Union.

Le coût de la station est estimé à 102 millions de dollars, financé en partie par la vente de la part de Metrolinx du terrain qui abrite la station d’autobus actuelle aux promoteurs du projet.

Verster affirme que cette forme de développement axé sur le transport en commun augmente le nombre de passagers, réduit l’utilisation de véhicules et donne du dynamisme aux collectivités en utilisant plus efficacement les terrains à proximité des gares et stations.

La gare de Mimico a été construite en 1967, soit l’année du lancement de GO Transit. Depuis, elle est devenue un élément crucial dans la croissance et le développement de la partie sud d’Etobicoke, comptant environ 1 200 passagers par jour. D’ici 2031, Metrolinx s’attend à ce que le nombre de passagers triple.

Selon Verster, l’annonce de lundi est centrée sur la création de collectivités véritablement reliées, en santé et durables. Les membres de la collectivité continueront d’avoir leur mot à dire au sujet de la nouvelle gare de Mimico par le biais du processus de consultation publique.

Metrolinx affirme qu’une gare temporaire entièrement accessible sera en place d’ici 2023 pendant que Vendyk construit le nouvel édifice. La date d’achèvement de la gare définitive n’a pas encore été déterminée.

Autres points abordés lors de la réunion du Conseil :

  • Amélioration de la culture axée sur la sécurité chez Metrolinx
  • Évaluation de la satisfaction des clients du réseau de GO et d’UP Express

Construction du TLR Eglinton Crosstown : consolidation du métro