Une fête d’anniversaire mémorable à bord de GO

Des compagnons de voyage organisent une fête d’anniversaire surprise à bord d’un train GO

Ayesha Zubair ne se souvient pas très bien de ce qui s’est passé le jour de son 25e anniversaire. Tout a commencé lorsqu’elle est entrée, comme à son habitude, à bord de la voiture d’accessibilité du train GO en fauteuil roulant. Un tourbillon de joie s’est alors élevé.

« Je me souviens d’être entrée dans le train et d’entendre tout le monde crier “Oh mon dieu, bonne fête!”. C’était très bruyant. Tout le monde, y compris l’ambassadeur du service à la clientèle, a participé, et des passagers qui ne me connaissaient pas se sont joints à nous. »

IMG_20181023_125509_01

Âgée maintenant de 28 ans, Ayesha se rend en train jusqu’à la gare Union tous les jours en semaine depuis 2012. Les déplacements à bord de GO Transit vont de soi pour elle étant donné qu’elle vit à proximité de la gare d’Agincourt et qu’elle se sent en sécurité et à l’aise pour manœuvrer son fauteuil roulant à bord.

Ayesha a rapidement tissé des liens avec les passagers à bord de la voiture d’accessibilité. Quand on lui demande comment elle a rencontré tous ces gens, elle répond que les gens sont naturellement curieux quand il s’agit du handicap.

« Ils demandent, par exemple, jusqu’à quelle vitesse je peux rouler en fauteuil roulant. Cette question permet étrangement de briser la glace, et c’est généralement comme ça que la conversation commence, explique Ayesha. C’est juste un groupe de personnes amicales qui sont au même endroit, en même temps, tout le temps. »

Les gens rencontrés ont commencé à coordonner le moment de leur déplacement; le train est ainsi rapidement devenu un point de rencontre. Un jour, Ayesha et les autres passagers ont parlé des anniversaires et tout le monde a noté la date d’anniversaire des autres dans son téléphone. Ayesha pense que dès qu’elle est sortie du train, le groupe a commencé à planifier cette célébration.

Quelques jours avant son anniversaire, ses amis GO insistaient pour savoir quel train elle allait prendre. Le jour de son anniversaire, quelqu’un l’a textée pour s’assurer qu’elle prendrait bien ledit train. Ayesha a trouvé cela un peu bizarre, mais cela n’a éveillé aucun soupçon étant donné que le groupe coordonne habituellement le trajet. Plus tard, elle a embarqué dans le train comme d’habitude, et une grosse surprise l’y attendait.

« Nous parlions assez fort. Je crois que les gens dans la Quiet Zone nous ont entendus, relate Ayesha. Il y avait des brownies et des petits gâteaux servis avec des serviettes et des couverts. Je n’en revenais pas à quel point tout était organisé. Il y avait beaucoup de choses sucrées et salées. Jamais un trajet en train n’a passé aussi vite! C’était vraiment quelque chose! »

Le groupe a aussi collecté des fonds pour un organisme de bienfaisance qui offre de l’éducation et des activités physiques inclusives.

Le lendemain, sur la route qui mène à son travail, des gens ont souhaité à Ayesha une bonne fête alors qu’elle traversait la rue. Elle pensait que ces gens s’adressaient à quelqu’un d’autre jusqu’à ce que certains d’entre eux s’arrêtent devant elles, la saluent et lui demandent comment s’était passé son anniversaire. Cela était irréaliste et digne d’une scène de film.

Ayesha pense que son histoire prouve que le transport en commun peut être une expérience sociale unique. Cela rassemble des gens de tous âges et de tous horizons travaillant dans différents domaines.

« Il n’y a qu’à bord d’un train GO que nous pouvons tous nous rencontrer, dit-elle. Je ne vois pas quelle autre situation aurait pu nous permettre de nous rencontrer. »