Metrolinx et Infrastructure Ontario publie l’analyse de rentabilité initiale pour la ligne de métro Ontario

Le nouveau trajet de transport en commun novateur de Toronto sera relié au réseau GO ainsi qu’aux réseaux de métro et de tramway de la TTC, créant un nouveau trajet de transport en commun au cœur de la ville.

Metrolinx et Infrastructure Ontario ont publié l’analyse de rentabilité initiale de la ligne Ontario

Selon le rapport, la nouvelle ligne de métro permettra aux gens de se rendre à destination plus efficacement et réduira les temps de déplacements partout dans la région de Toronto.

French 3

« Toronto a besoin de plus qu’un métro, elle a besoin d’un meilleur réseau de transport en commun, et c’est précisément ce que la nouvelle ligne Ontario lui offrira », a déclaré le président et chef de la direction de Metrolinx, Phil Verster. « Si vous habitez à Thorncliffe Park, votre trajet vers le cœur du centre-ville durera 26 minutes au lieu de 42 minutes, ce qui vous donnera plus de temps pour faire ce qui vous tient à cœur. »

« Ce n’est qu’un exemple de la façon dont notre plan permettra d’améliorer la connectivité, d’offrir une meilleure expérience de déplacement et d’améliorer concrètement le quotidien des passagers. »

French 4

Le président-directeur général d’Infrastructure Ontario, Ehren Cory, a déclaré que la ligne Ontario bénéficiera d’une structure contractuelle de partenariat public-privé (PPP).

« Il s’agit d’une occasion inespérée pour les entreprises locales et celles du monde entier d’appuyer un projet de transport en commun historique qui tire parti de notre modèle national de prestation en PPP, a déclaré M. Cory.

French 2

« La ligne Ontario et les autres projets de métro offriront également de nombreuses possibilités de développement axées sur le transport en commun. Nous mobiliserons activement l’industrie pour lui communiquer plus de détails et recueillir ses commentaires sur la meilleure façon de réaliser cet ambitieux projet. »

Plus tôt ce printemps, la province de l’Ontario a annoncé un projet historique de 28,5 milliards de dollars en matière de transport qui confie à Metrolinx et à Infrastructure Ontario le rôle de chef de file dans la construction d’un plus grand nombre de stations de métro pour la région.

La ligne Ontario est un trajet de métro autonome d’environ 16 km qui relie Ontario Place et Exposition Place au Centre des sciences de l’Ontario en passant par le centre-ville.

La ligne permettra d’améliorer l’accès des passagers aux endroits où ils veulent aller et de réduire les temps de déplacement à Toronto. Elle comprend 15 stations potentielles, dont six stations de correspondance qui ajouteront 17 nouvelles liaisons au réseau GO, au métro et aux tramways existants.

L’analyse de rentabilité initiale de la ligne Ontario a été effectuée dans le but d’accélérer la livraison de la nouvelle ligne de transport en commun, de desservir d’autres marchés et de réduire les coûts par kilomètre tout en restant fidèle aux plans élaborés par la Ville de Toronto, la TTC et Metrolinx.

French 1

Parmi les autres avantages de la ligne Ontario, mentionnons :

Une technologie moderne éprouvée :

  • Train entièrement automatisé et sans conducteur doté d’une signalisation moderne qui permet un service à haute fréquence.
    • Une technologie semblable est utilisée à Paris, à Londres et à Singapour.
  • Train et quai plus courts d’une longueur d’environ 100 mètres.
  • Jusqu’à 6 km du trajet seront surélevés ou à niveau dans des corridors ferroviaires existants, loin de la circulation, ce qui permettra de réduire considérablement le coût du projet.

Un transport plus rapide :

  • Jusqu’à 40 trains par heure, à 90 secondes les uns des autres (au lieu de toutes les deux minutes), pour raccourcir l’attente des passagers.
  • Raccourcissement du temps de déplacement vers les quartiers de Toronto. Par exemple :
    • de Thorncliffe Park à King & Bay : 26 minutes au lieu de 42 minutes.

Une connectivité accrue :

  • 389 000 embarquements quotidiens.
  • 15 gares possibles, y compris 6 de correspondance, ce qui rajoutera 17 nouvelles possibilités de correspondance avec GO Transit, les métros et les tramways :
    • correspondance avec trois lignes de GO (Lakeshore East et West, Stouffville);
    • correspondance avec les lignes 1, 2 et 5-Eglinton Crosstown;
    • 10 correspondances avec les tramways de King, Queen et Gerrard.
  • 154 000 personnes de plus auront accès à distance de marche au transport en commun rapide.
  • 53 000 emplois de plus seront accessibles en 45 minutes ou moins pour les résidents de Toronto.

Réduction de la congestion :

  • La congestion sera réduite de 14 % sur le tronçon le plus achalandé de la ligne 1. Il y aura aussi :
  • – réduction de la congestion de 15 % à la station Eglinton;
  • – réduction de la congestion de 17 % à la station Bloor/Yonge;
  • – réduction de la congestion de 13 % à la gare Union.

L’équipe d’experts se fonde sur les leçons, pratiques exemplaires et technologies d’autres projets, certains à l’international et d’autres locaux, comme l’Eglinton Crosstown, qui progresse en respectant calendrier et budget.

Elle collabore aussi étroitement avec la Ville de Toronto et la TTC – ils ont déjà tenu plus de 40 réunions – pour tirer de l’information des travaux accomplis sur la ligne d’allègement, ce qui nous permet d’avancer au rythme nécessaire.

L’analyse de rentabilité initiale est la première étape du processus décisionnel fondé sur les données probantes. Notre équipe continuera de peaufiner ses travaux tandis qu’elle avance à la prochaine phase de l’analyse de rentabilité.