Comment les travailleurs de la santé et bien d’autres personnes dépendent de GO Transit pendant la pandémie de COVID-19 – voici comment nous répondons à leurs besoins de transport

Des milliers de travailleurs de première ligne dans la région dépendent du transport en commun pour se rendre à leur travail et commencer leur quart tôt le matin. À la suite des mesures prises pour lutter contre la COVID-19 à l’échelle de la province, un groupe de professionnels de la santé dans un hôpital du centre-ville de Toronto a demandé à Metrolinx de les aider à se rendre au travail à temps. Leurs voix importantes ont été entendues; le tout s’est traduit par l’ajout d’un service d’autobus provisoire cette semaine et le retour d’un service de train tôt le matin la semaine prochaine.

Si beaucoup de personnes prennent une pause et travaillent de la maison, bien d’autres doivent continuer de se lever à l’aube et d’utiliser les services de train et d’autobus de GO Transit.

Une légion de travailleurs essentiels et de voyageurs dépendent toujours de GO Transit et d’UP Express chaque jour, l’option de rester sur place étant exclue. Bon nombre de ces personnes soutiennent les gens les plus vulnérables de notre société.

Annu Anhirode fait partie du nombre. Annu fait des quarts de travail de 12 heures à un hôpital du centre-ville de Toronto et les retards ou les arrivées très tôt ne sont pas de bonnes options.

KUJICAM_1584649590755_developed

« Les travailleurs de la santé ne peuvent pas travailler de la maison et c’est déjà très stressant de devoir sortir en cette période de pandémie; la façon dont nous allons nous rendre au travail devrait être la dernière chose dont nous devrions avoir à nous soucier », a expliqué Annu.

Plus tôt cette semaine, Annu s’est adressée aux représentants de GO Transit afin de leur faire savoir qu’en raison de la réduction temporaire prévue du service GO, certains travailleurs de la santé dans sa communauté auraient de la difficulté à se rendre au travail à temps. Ceux-ci dépendent du service de train tôt le matin pour arriver aux hôpitaux du centre-ville de Toronto avant 7 h.

GO Bus 2_IG

Les représentants de Metrolinx ont été en mesure d’apporter rapidement des modifications – ils ont fait ajouter un service d’autobus de GO supplémentaire qui permet à Annu et à ses collègues de se rendre au centre-ville à temps. Un autobus de GO part de la gare GO de Mount Pleasant à 5 h 40 et fournit un service express jusqu’à la gare Union.

De même, à compter du lundi 23 mars :

  • Le premier train du matin sur la ligne de Kitchener qui quitte la gare GO de Georgetown à 5 h 29 est remis à l’horaire.
  • Le premier train du matin sur la ligne de Barrie qui quitte la gare GO d’Allandale Waterfront à 4 h 50 est remis à l’horaire.

Annu a dit avoir ressenti initialement un très grand stress lorsqu’elle a appris les plans de Metrolinx de réduire temporairement les services pendant la pandémie de COVID-19; toutefois, lorsqu’elle a reçu des nouvelles de Ian Smith, chef de l’exploitation de Metrolinx, elle a été très impressionnée de la manière dont la société de transport en commun a pris la situation au sérieux.

« Quelqu’un a vraiment tenu compte de mes préoccupations et des effets des changements sur les gens, a-t-elle confié.  Dans les jours qui ont suivi, on a pris les mesures nécessaires pour répondre à mes besoins et ça m’a tout simplement époustouflée. Beaucoup de stress est alors tombé. »

Depuis l’ajout du trajet d’autobus de GO spécial plus tôt cette semaine, Peter Renzi, chauffeur d’autobus de GO, parcourt le quai pour s’assurer qu’aucun passager n’est laissé derrière.  Il dit que c’est un privilège de faire partie du personnel de première ligne aidant les travailleurs de la santé à se rendre au travail à temps.

bus driver selfie2

Pour bien des gens, pendant la période de lutte contre la COVID-19 à l’échelle de la province, tout le monde doit contribuer. Qu’il s’agisse des travailleurs de la santé, des premiers répondants, des exploitants de services de transport en commun ou des exploitants de commerces essentiels, beaucoup de monde doit sortir pour aller travailler chaque jour.

Annu Anhirode et ses collègues infirmiers ne s’arrêtent pas. Ils continuent malgré tout et ils sont les raisons pour lesquelles les employés de GO Transit, comme le chauffeur Peter Renzi, sont aussi au rendez-vous chaque jour.