Le trajet d’autobus GO qui a duré plus de 40 ans – Rencontrez un chauffeur chevronné qui est au volant depuis presque aussi longtemps que l’autobus GO

Le légendaire système d’autobus vert et blanc de GO Transit a récemment célébré son demi-siècle de service. Au cours des dernières semaines, nous avons examiné certains des véhicules qui nous ont permis d’arriver jusqu’ici. Maintenant, nous voulons vous présenter un des conducteurs qui a vu les kilomètres et l’histoire se dérouler juste devant son pare-brise.

Mike Pritchard ne se contente pas de faire la navette entre son domicile et son lieu de travail – la navette est toute sa vie.

Au cours des années, le conducteur chevronné de GO Transit a transporté des générations de voyageurs à bord des autobus qu’il a conduits – les emmenant à leur lieu de travail, à des entretiens, à des sorties au théâtre, à des premiers rendez-vous, à une journée ordinaire de shopping ainsi qu’à certains des moments les plus importants de leurs nombreuses existences.

Les 42 années de Pritchard au volant sont marquées par des histoires de route. Alors que nous continuons à explorer l’évolution et la durée de vie du service d’autobus GO, qui célèbre un demi-siècle de service, Pritchard est un bon choix pour nous aider à remonter le temps.

Inspecter l’autobus avant de prendre la route – C’est un rituel que Mike Pritchard pratique depuis plus de 40 ans. (Photo de Nitish Bissonauth)

Le vétéran a commencé sa carrière en 1978 en tant que conducteur de la voiture grise de la TTC, qui était en partie exploitée par GO Transit. En 1985, GO Transit a repris les opérations et Pritchard a obtenu un changement pour effectuer le transfert.

« C’était la meilleure décision que j’ai prise et je n’ai jamais regardé en arrière », dit Pritchard.

C’était un grand changement pour Pritchard qui a dû s’habituer à ne plus s’arrêter à chaque coin de rue. Les lignes étaient différentes, tout comme ceux qui remplissaient ses autobus.

« Les passagers se souciaient vraiment du conducteur et des autres », se souvient M. Pritchard. « Je voyais les mêmes visages tous les jours ; nous partagions un lien particulier. »

Mike Pritchard a pris le volant pour la première fois il y a plus de 40 ans et n’a jamais regardé en arrière depuis ce temps. (Photo de Mike Pritchard)

M. Pritchard se souvient d’une nuit sur la Highway 400 pendant la semaine de Noël où les clients ont organisé une petite fête de Noël dans l’autobus où ils ont distribué du café, des beignets et des cadeaux.

«Ils en ont même acheté pour moi», raconte le chauffeur. «Nous étions comme une famille à l’époque.»

L’expérience à l’intérieur de l’autobus était également unique à l’époque. Il fut un temps où les passagers pouvaient fumer à l’arrière de l’autobus. Mais la plus grande différence, selon Pritchard, était la vente de billets à bord.

«Nous avions une grosse caisse enregistreuse pesant environ 75 livres», dit-il. «Il a fallu deux personnes pour la porter. Nous devions nous souvenir de tous les tarifs et des zones dans le livre des tarifs. »

Il admet que le système est maintenant beaucoup plus léger et plus facile à utiliser – tout se fait instantanément sur simple pression d’un écran numérique.

Une photo de Mike Pritchard honoré pour 10 ans de service. Au début des quatre premières décennies, il sera chauffeur d’autobus de GO Transit. (Photo de Mike Pritchard)

Parallèlement au mode de paiement, l’expérience de la conduite s’est également améliorée au fil du temps. Certains des premiers véhicules que Pritchard conduisait n’avaient ni climatisation ni direction assistée.

«Croyez-moi, en hiver, vous avez un bon entraînement en essayant de manœuvrer pour garer dans un coin», dit Pritchard. 

Maintenant, la plupart des garages ont des bâtiments pour garer les véhicules à l’intérieur. Cela n’a pas toujours été le cas car les autobus devaient parfois être garés à l’extérieur.

«En hiver, il faisait plus froid dans l’autobus qu’à l’extérieur, et en été, après quelques heures de chaleur, c’était comme entrer dans un four», se souvient-il.

Une photo de Mike Pritchard honoré pour 10 ans de service. Au début des quatre premières décennies, il sera chauffeur d’autobus de GO Transit. (Photo de Mike Pritchard)

Au cours des 42 années passées au volant, il a également vécu des moments difficiles dans les rues. Pritchard a connu des accidents horribles. Il se souvient d’un jour sur Sheppard Avenue, lorsqu’une voiture a été heurtée par un autre véhicule devant lui.

Il s’en souvient : «Je suis sorti pour aider et (la victime) est décédée juste devant moi, ce fut l’un des jours les plus difficiles de ma carrière. »

Il est fier de toujours assurer la sécurité de ses clients. Il traite ses passagers comme il aimerait être traité et les considère comme ses amis.

«Même après toutes ces années, j’aime toujours me lever et aller travailler», explique Pritchard.

«Les passagers que je prends tous les jours ne sont pas n’importe quels passagers, ce sont mes passagers.»

Pritchard est l’un des chauffeurs d’autobus GO les plus anciens de la liste de l’agence de transport en commun, mais il dit qu’il n’a pas l’impression que cela fait si longtemps.

« Si vous comptez faire un travail, aimez ce que vous faites, car si vous ne le faites pas, ça vous paraîtra un sacré long moment. »

Au fil des années, ce qu’il apprécie le plus chez ses clients, c’est l’honnêteté et le respect dans son autobus. Qu’il s’agisse de déneiger les bottes avant de monter à bord ou d’avoir déjà leur carte PRESTO prête, ce sont ces petites choses qui font une grande différence pour Pritchard. Ces jours-ci, il est particulièrement reconnaissant envers ceux qui lui disent «bonjour» en portant un masque.

 Beaucoup de choses ont changé au fil des ans, mais ce n’est pas sa passion pour son métier et son dévouement envers ses clients.

Si vous montez à bord de son autobus GO aujourd’hui, faites-lui savoir que vous appréciez les nombreux kilomètres qu’il a parcourus pour vous conduire à destination.

Article rédigé par Nitish Bissonauth, porte-parole bilingue de Metrolinx, spécialiste des questions et relations médias