Les répercussions de la CODIV sur le transport en commun – Metrolinx publie une carte du nombre de passagers qui couvre tous les trajets de train de GO Transit

La société de transport a publié la première carte de l’achalandage depuis le début de la pandémie. Bien que la décomposition par gare et trajet montre nettement l’effet de la crise sanitaire sur le nombre de passagers, elle témoigne également des efforts entrepris et jamais interrompus pour que les travailleurs essentiels continuent de se déplacer en dépit de la menace. Regardez ce qu’il en a été de votre trajet.

La carte bien rodée portant sur tout ce que nous faisions habituellement a radicalement changé en mars dernier.

Cela comprend les répercussions sur les trajets que chaque client des trains de GO Transit et UP Express prenait habituellement, ou prend encore.

Pour la première fois depuis que la pandémie a conduit à des changements économiques et sociaux considérables plutôt dans l’année, Metrolinx a publié une carte statistique détaillée qui décompose les chiffres relatifs à la baisse du nombre de passagers dans les régions les plus habitées du pays. La carte couvre la période d’avril à septembre 2020.

L’enquête révèle des tendances intéressantes – qui dépassent la simple baisse évidente du nombre de passagers par rapport à la normale. Le service toute la journée a permis aux clients d’utiliser GO au-delà des heures de pointe normales. De fait, 82 pour cent des clients ont emprunté le service en dehors des heures de pointe pendant la COVID-19.

Les derniers chiffres indiquent que 61 pour cent de l’achalandage concernait des clients se déplaçant en dehors des heures de pointe, les travailleurs ayant répondu à l’appel à l’étalement de leur journée de travail. Pour comparaison, le chiffre était de 39 pour cent avant la pandémie.

Metrolinx s’est aussi adaptée aux besoins dans le réseau en ajoutant 149 trajets en train en septembre afin d’accompagner le niveau d’achalandage pendant cette période.

La carte a été élaborée pour une prochaine réunion du Conseil d’administration de Metrolinx qui se déroulera le 26 novembre 2020. La réunion apportera également des mises à jour sur la sécurité, les activités, les avancées enregistrées sur les projets d’immobilisations de Metrolinx et d’autres sujets encore.

Le nombre le plus parlant est celui du nombre total de passagers qui demeure stable à 11 % de celui de l’année dernière – cela englobe les trains et les autobus GO, ainsi que UP Express. La carte que nous avons incluse examine les changements intervenus depuis le mois d’avril, durant lequel l’achalandage se situait à 7,6 pour cent du nombre de 2019 pour la même période. Cela représente environ 3,1 millions de passagers.

Pour les seuls trains GO, le nombre total d’embarquements a représenté 6,3 pour cent de sa valeur pour les mêmes mois en 2019.

Les meilleures réussites reviennent à Lakeshore East et Lakeshore West – malgré une chute très importante de l’achalandage – en ce qui concerne le nombre de clients continuant à emprunter le réseau. En regardant les petits pourcentages représentés en vert à côté de chaque gare, vous verrez la comparaison avec l’achalandage au même moment l’année dernière.

Ce que la carte ne montre pas, c’est le nombre de nos passagers qui sont passés à l’autobus, dans la mesure où nous avons employé les périodes plus calmes à effectuer davantage de travaux de construction sur certains trajets, comme la ligne de Barrie, et à utiliser nos ressources de manière plus efficiente.

Si ces chiffres historiques traduisent la pause intervenue dans les déplacements de nombreux clients, ils constituent également d’une certaine manière un tableau historique de l’importance du volume d’activités qui s’est poursuivi – du travail d’arrache-pied qui ne s’arrête jamais – pour continuer de permettre aux personnes devant se rendre à des tâches et dans des lieux importants de continuer à se déplacer.

Il s’agit également d’un acquiescement aux mesures en santé et sécurité conséquentes et essentielles – qui font partie du leitmotiv de Metrolinx, à savoir « Destination sécurité. Sans arrêt. » Cela englobe tout, des barrières entre les sièges dans les trains et autobus GO, au grand nombre de distributeurs de désinfectant pour permettre le nettoyage constant, ou encore à l’obligation de porter un masque dans toutes les gares et dans tous les véhicules.

Et même au-delà des mesures sanitaires renforcées, à mesure que le nombre de passagers diminuait, des aménagements et des fonctionnalités ont été ajoutés, comme la gratuité du Wi-Fi et un accès à un portail de divertissement, un partenariat avec Audible.ca, et des camions mobiles de Fleets Coffee dans certaines gares.

Mais revenons-en à la carte, et à une année historique immortalisée dans les chiffres.

Avant que les responsables provinciaux de la santé aient lancé un appel à agir pour lutter contre les taux grimpants d’infection dans certaines zones, les chiffres de l’achalandage augmentaient.

Les cartes de l’achalandage constituent toujours des instantanés éloquents d’une certaine période – cliquez ici pour voir une carte que nous avons présentée en février – et offrent en temps normal une raison de se féliciter de l’augmentation du nombre de clients du transport en commun. Mais les dernières statistiques constituent tout autant une leçon d’histoire en cours d’évolution.

À l’avenir, ces statistiques illustreront l’année 2020 où tout s’est retrouvé sens dessus dessous.

Si cela vous intéresse, vous pouvez trouver le programme d’ensemble du Conseil d’administration en cliquant ici.