Le nouvel accord d’expansion du réseau GO avec ONxpress Transportation Partners ouvre la voie à un avenir passionnant, avec un service de train GO plus rapide, plus écologique et plus fréquent

L’expansion du réseau GO passe à l’étape suivante de son développement et transformera la région d’une manière plus importante que ce qui avait été imaginé. L’expansion du réseau GO comprendra des plans d’infrastructure et d’exploitation qui réduiront encore davantage les temps de trajet, augmenteront la capacité, amélioreront la ponctualité et la satisfaction des clients. Pour obtenir tous les détails.

La plus grande transformation de l’histoire du transport en commun au Canada s’améliore encore. 

Après avoir conclu un accord avec ONxpress, de nouveaux détails émergent sur les niveaux de service du réseau GO qui changeront la façon dont les gens voient le transport en commun dans la région du Grand Toronto et de Hamilton.

L’équipe internationale d’ONxpress a largement dépassé les niveaux de service du concept de référence décrits dans l’analyse de rentabilité complète du projet d’expansion du réseau GO publiée en 2018. La proposition d’ONxpress peut offrir trois fois plus de trajets que les 3 500 trajets hebdomadaires de Metrolinx en 2019.

Qu’est-ce que le programme d’expansion de GO? Lisez cette introduction au programme. 

Sur les itinéraires les plus fréquentés de Metrolinx, entre huit et 18 trains par heure circuleront, ce qui signifie que les clients peuvent arriver à une station et être dans un train en quelques minutes.

Metrolinx et ONxpress vont maintenant commencer à travailler sur une proposition d’horaire, et sur l’infrastructure nécessaire associée, qui pourrait finalement permettre aux trains de s’arrêter à des gares GO comme celles d’Exhibition, Bloor et East Harbour aussi souvent que toutes les trois minutes à l’avenir, et à des gares comme celles de Burlington et Pickering GO toutes les cinq minutes. 

Les soirs et les week-ends, les services vers la plupart des gares pourraient être aussi fréquents que toutes les six à quinze minutes, ce qui signifie que les clients n’auront plus à craindre de manquer un train.

L’expansion du réseau GO réduira le temps de déplacement des navetteurs de 10 minutes en moyenne par trajet et jusqu’à 20 à 30 minutes pour les autres trajets. Certaines gares clés situées sur des itinéraires à forte densité bénéficieront de services pouvant être jusqu’à 40 % plus rapides, comme les gares GO de Bramalea, Pickering, Unionville et Oakville.

Comment est-ce possible? Les nouveaux trains électriques GO circuleront plus rapidement entre les gares et seront capables d’accélérer et de décélérer plus rapidement dans les gares, de sorte que pour la plupart des trajets, quelles que soient les conditions de circulation, le train sera un choix plus convaincant que la voiture. 

Pour ce faire, de nouvelles locomotives électriques à haute performance seront introduites, la plupart des trains GO seront raccourcis et les voies et la signalisation seront améliorées pour permettre des vitesses plus élevées. 

Si les trains GO actuels peuvent atteindre une vitesse de 140 km/h, ils roulent généralement à 95 km/h en moyenne.  Cela est dû aux limitations des voies et à la vitesse à laquelle les diesels accélèrent et décélèrent entre les stations.  Grâce à la modernisation des voies et des signaux et aux nouvelles locomotives électriques, les trains GO pourront rouler jusqu’à 140 km/h plus souvent, ce qui raccourcira considérablement la durée des trajets. 

Associés à des trains plus fréquents, ces temps de trajet plus courts ont le potentiel de modifier la géographie de la région :

  • Les destinations de Toronto comme Bloor-Dundas ou Mimico GO sont proposées pour être aussi rapides et faciles à atteindre depuis la gare Union en train GO que St. Patrick ou Bloor-Yonge en métro aujourd’hui
  • Les destinations situées à une courte distance de Toronto, comme Bramalea ou Port Credit, sont proposées pour être aussi rapides et faciles à atteindre depuis la gare Union par le train GO que Broadview ou Ossington le sont aujourd’hui par le métro
  • Les destinations situées au cœur du « 905 », comme les gares GO d’Oakville et Pickering, sont proposées pour être aussi rapides et faciles à atteindre depuis la gare Union par le train GO que York Mills ou High Park le sont aujourd’hui par le métro.
  • Les destinations plus éloignées de Toronto, comme Hamilton et Barrie, sont proposées pour être aussi rapides et faciles à atteindre depuis la gare Union par le train GO qu’un trajet sur autoroute sans arrêt et sans trafic, ce qui est de plus en plus difficile à faire.

Le projet d’expansion du réseau GO comprend également une nouvelle conception des quais de la gare Union, une amélioration de la technologie des voies et des signaux, ainsi que de nouvelles locomotives électriques plus silencieuses et plus propres qui amélioreront l’expérience des passagers.

En réaménageant les quais de la gare Union et les voies menant à la gare de chaque côté, Metrolinx peut résoudre le principal goulot d’étranglement du réseau. Il s’agit d’un ingrédient clé pour permettre l’introduction d’un service de train GO à haute fréquence. 

Grâce à la réduction des temps de trajet et à l’augmentation de la capacité, les avantages économiques peuvent être jusqu’à 50 % supérieurs à ce qui était initialement prévu dans l’analyse de rentabilité complète du projet d’expansion de GO (2018).

Metrolinx et ses nouveaux partenaires vont maintenant consacrer les deux prochaines années à la conception finale et à un futur plan d’exploitation. 

Qui constitue ONxpress Transportation Partners ?

Metrolinx s’est associé à ONxpress Transportation Partners pour améliorer le système ferroviaire GO afin qu’il soit le meilleur de sa catégorie.  L’équipe gagnante est dirigée par Aecon, FCC Construcción S.A., (FCC), Deutsche Bahn, et Alstom, tous leaders dans leurs domaines respectifs.

  • Aecon, une réussite canadienne, est un chef de file dans le développement et la construction d’infrastructures.  Aecon réalise avec succès certains des projets d’infrastructure les plus complexes au monde, tant au Canada qu’à l’étranger
  • FCC est une société espagnole d’ingénierie et de construction et l’une des principales entreprises de son secteur en Europe.  FAC a construit plus de 2 600 km de voies ferrées dans le monde entier.
  • Deutsche Bahn est la deuxième plus grande entreprise de transport au monde, exploitant le plus grand réseau ferroviaire d’Europe – transportant près de cinq milliards de passagers et des millions de tonnes de marchandises par an.
  • Alstom SA est une entreprise française de transport ferroviaire et l’un des plus grands fabricants de matériel roulant au monde. Les produits les plus connus d’Alstom sont, notamment les trains à grande vitesse AGV, TGV, Eurostar, Pendolino, les rames de métro et les tramways Citadis.

Ce plan a pour but de faire plus.  Plus de trains, plus de gares, plus de vitesse, plus d’options et plus de connexions, ce qui permet aux clients de consacrer plus de temps à ce qu’ils aiment.

Prochaines étapes pour l’expansion de GO

Le projet d’expansion de GO – On-Corridor Works est réalisé selon un modèle progressif de conception, d’appel d’offres, de construction et d’exploitation (DBOM), dans le cadre duquel Metrolinx, en tant que propriétaire du projet, travaillera en collaboration avec l’équipe du promoteur retenu afin de développer davantage la conception, les risques et les responsabilités liés à la réalisation du projet.

Maintenant que Metrolinx a conclu le contrat avec ONxpress, un processus de conception en plusieurs étapes – appelé phase de développement – commence avant le début de la construction. 

Pendant la phase de développement, Metrolinx et ONxpress finaliseront la portée du projet, la répartition des risques et la tarification cible.  Cela permet une plus grande collaboration entre Metrolinx, ONxpress, les partenaires du projet et les communautés, et permet de commencer rapidement les travaux de construction.

Metrolinx prévoit que certains travaux de construction commenceront en 2023 et que des améliorations progressives seront apportées au service au fur et à mesure que les phases de travail permettront de dégager des possibilités d’ajouter du service aux environs de 2025-2026. 

Une fois achevé, le programme d’expansion du réseau GO devrait permettre de construire 200 kilomètres de voies supplémentaires et d’accueillir plus de 200 millions de passagers par an (d’ici 2055).

Il s’agit d’un changement générationnel en matière de transport en commun qui n’a jamais été fait en Amérique du Nord – un changement qui transformera la plus grande région métropolitaine du Canada, pour le mieux.  

Article par Patricia Pytel, directrice des communications sur les immobilisations, Metrolinx